un Retropie dans une megadrive

Salut à tous ^^

alors aujourd’hui on change un peu de thématique, pour partir sur du retrogaming 😀

j’avais en fait un raspberry pi 2 qui me servait pour la domotique, qui est maintenant libéré de ses obligations (la domotique ayant migré sur le micro serveur HP), j’en ai donc profité pour installer un petit Retropie (distribution linux pour raspberry spécifique à l’émulation des consoles) avec il va s’en dire une liste indécente de jeux sur un nombre de consoles assez sympathiques 😀

Maintenant, pour loger le tout, j’avais à ma disposition une megadrive HS, que je traîne depuis des années sans vraiment savoir quoi en faire…

le but de la manoeuvre est donc de venir placer le raspberry pi dans la megadrive, mais comme on veut faire les choses bien, on va réutiliser l’interrupteur de la console, on va câbler les ports des manettes pour pouvoir les utiliser, et pour finir on va également prévoir la possibilité d’utiliser des cartouches pour lire de l’usb (clé usb, carte SD, petit disque dur… en fonction de ce qui tiendra dans une cartouche).

On commence par démonter la console

on enlève les composants qui gêneraient le positionnement du raspi, et on regarde ou on peut le positionner…

vu la disposition des prises, on aura forcément au moins une des prises qui ne sera pas directement sur la face arrière… dans mon cas ça sera la prise HDMI (l’usb et le réseau étant utilisés chez moi)

Je commence par la partie cartouche de jeu. J’ouvre une prise usb à l’ancienne…

… avec mon plus vieux compagnon de bricolage (mon Dremel ^^)

Vous verrez qu’en fait, je n’ai finalement pas utilisé la prise… je ne voulais pas souder directement sur le raspi (par principe), mais la prise m’aurait obligé à avoir un câble qui sortait de la megadrive pour venir se rebrancher sur un des ports usb du raspi… même si c’est viable, ce n’est pas vraiment glamour… du coup la nappe sera directement soudé sur les 4 pattes du pcb d’un des ports usb, qui sera pour l’occasion obstrué

Au niveau de la megadrive, par principe je coupe les pistes des pattes que je vais utiliser, puis je soude 4 fils (+5v, Data-, Data+, GND), qui seront donc relié au port usb du raspi. Pour ce qui est de la cartouche, je referait un petit article.

Même principe pour les manettes, on coupe les pistes au niveau du PCB

pour la liaison je me sers d’un chip que j’ai sacrifié, en venant souder les câbles de la prise DB9 vers les pattes de la puce (qui n’est évidemment plus présente)

De l’autre côté, je soude la nappe qui ira des prises manettes jusqu’au raspi sur une barrette femelle SIL en 2.54mm (c’est le terme à chercher sur internet si vous en voulez ^^). Vous apercevez sur la photo si dessous la même barrette en mâle soudée sur le connecteur de la megadrive. Ça a été soudé avec un angle pour que la console puisse se fermer (on ne sait jamais).

le tout relié ensemble

Retour vers le raspi.

Une fois les quatres trous de fixation fait sur la carte mère de la megadrive, je colle un plastique qui isolera le raspi de la carte mère

Puis le raspi viens prendre place, accompagné de sa nappe branchée sur les GPIO. Pour les branchements, je me suis simplement basé sur le github de retropie.

Reste la prise HDMI, qui ne sera pas amovible. J’ai du la réduire un peu au dremel pour que le cache du dessus puisse se fermer correctement

sitôt refermée et testée, la console fonctionne, pas les manettes.

Les manettes à disposition sont des versions avec les boutons “turbo” embarquant un peu d’électronique. La manette fonctionne normalement en 5V, la ou le raspi envoi du 3.3V. J’attends des manettes traditionnelles pour tester, et si ça ne fonctionne pas, il faudra que j’ajoute un  level shifter (un petit composant permettant de passer un signal d’un voltage à un autre, dans les deux sens), car utiliser directement du 5V aurait de forte chances de tuer le raspi.

L’interrupteur a également été soudé par réflexe à l’envers, le On étant quand il est positionné à gauche… ça n’empêche pas le fonctionnement, mais par principe, je le ressoude correctement. La led de marche (que j’ai remplacé par une violette, seule fantaisie extérieure), a été placée sur ce même interrupteur. Du coup j’utilise actuellement deux manettes xbox 360 sans fil avec le récepteur branché en usb (comme c’était le cas avant), et tout fonctionne à merveille ^^

il me reste à tester avec une cartouche modifiée (mes roms étant actuellement sur le NAS).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *