Domotique : présentation

Salut à tous ^^

on va partir sur un sujet un peu différent du bricolage aujourd’hui, en abordant un peu la partie domotique.

J’avais déjà un peu de matériel, mais l’achat de la maison permet de faire plus de choses, sans se poser les limites liés à la location et la remise en état  du bien.

Concernant le logiciel de gestion de la domotique, il en existe un certain nombre…

je souhaitais rester sur un logiciel libre, n’étant pas fan de l’idée d’avoir mes données sur un serveur tiers. Ça sous entend également ne pas partir sur une box domotique tel que l’on peut en trouver autant chez orange que chez legrand, en passant par des vrai marques spécialisés dans ce domaine comme vera ou fibaro.

Il est principalement ressorti de mes recherches deux logiciels ; d’un codé Domoticz,  et de l’autre Jeedom, les deux permettant d’utiliser différents os sur différentes plateformes, dont une qui m’intéresse particulièrement : un raspberry pi, et ce pour plusieurs raisons ;

-ça ne coûte pas cher

-ça ne consomme quasiment rien

-ça contiens déjà des entrées sorties qui permettent d’interagir avec des capteurs.

J’ai testé les deux logiciels, mais je suis vite revenu sur domoticz, jeedom étant à mon gout un peu plus fouillis, et de plus en plus tourné vers un but commercial.

De plus, domoticz est dans sa branche beta mis à jour quasiment tout les jours, le forum est vivant, et il existe des sites vraiment bien complet, même en français  (easydomoticz pour ne pas le citer).

On va passer sur une petite présentation du matériel :

20160120_175639.jpg

on à donc au milieu un joli hub usb avec son alimentation externe, ce qui permet de délester un peu le raspberry pi au niveau de ses ports usb et de l’alimentation.

Dessus est branché un boitier RFXcom (le petit boitier blanc à gauche) qui permet donc d’interagir avec les capteurs et sondes sans fil, qui fonctionnent sur la fréquence de 433.92Mhz.

Pour être un peu plus clair, je récupère grâce au rfxcom les températures/hygrométrie des sondes Oregon Scientific (sondes pour station météo de la même marque), ma sonnette sans fil étant également compatible, je sait à quel heure quelqu’un à sonné chez moi, et je peut également allumer ou éteindre des prises électriques à distance. Hors quelques cas particuliers, on peut contrôler presque tout le matériel qui fonctionne sur la fréquence 433.92Mhz.

La petite clé bleu tout à droite du hub, elle, sert à contrôler les périphériques en Z-wave, qui fonctionnent sur une autre fréquence : du 868,42 MHz. Concrètement, les périphériques en z-wave sont plus sécurisés, chaque sonde ou interrupteur peut servir à relayer le signal ce qui permet de couvrir une distance bien plus grande (réseau maillé), et en général les modules sont suffisamment petits pour être intégrés dans une boite encastrable, ce qui permet d’avoir une installation transparente et compatible waf.

Le vrai point noir du z-wave, c’est le prix : on trouve rarement un module à moins de 50€, ça peut vite faire monter la facture…

Dans mon cas, ça ne me sert pour le moment qu’a gérer le chauffage via un module fil pilote que voici:

20160116_173025.jpg

module qui prend donc place dans la boite d’un des radiateur

20160116_173646.jpg

il n’y a ensuite plus qu’a relier tout les fils pilotes (les noirs dans mon cas) de tout les radiateurs que l’on veut contrôler avec la même consigne (je relie du coup tout les radiateurs du salon qui auront le même fonctionnement)

20160116_181210.jpg

Pour en revenir au hub usb, le dernier boitier tout à droite est un simple convertisseur usb/série qui va me permettre de contrôler le vidéoprojecteur, il suffira juste de câbler le tout comme il faut et de préparer un petit script qui permettra d’envoyer une commande au vp (j’attend encore les prises à souder, ça fera l’objet d’un autre billet ^^).

20160120_181410.jpg

Sur la liste du matériel, on a profité des soldes pour ajouter à tout ça une petite caméra ip motorisée dans le salon (la référence est sur la prochaine image), ce que domoticz gère également (possibilité de la diriger vers une zone, et d’envoyer une photo par mail si quelqu’un sonne par exemple)

ça permet aussi d’espionner les chats la journée (motivation principale lors de l’achat).

snapshot.jpg

Voila, le but de l’article n’est pas de vous montrer comment faire, c’est surtout de dresser le tableau et survoler un peu l’installation actuelle pour que les prochains billets concernant la domotique soit un peu plus clairs.

Si vous voulez vous lancer, nombres de tuto existent sur le net, rien que le wiki du site domoticz est une vrai mine d’or pour les anglophones.

On verra surement bientôt des cas un peu plus concrets sur la mise en place de capteurs.

C’est tout pour aujourd’hui 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *